Les différentes formes d’anesthésie


Le mot anesthésie signifie ”absence de sensation”. Quand une intervention chirurgicale ou autre acte médical nécessitant une anesthésie est actuel il est possible d’utiliser différentes formes d’anesthésie. Le choix se basera sur l’âge, le type d’intervention et l’état de santé de l’enfant. C’est au médecin anesthésiste que la décision reviendra.

L’anesthésie générale

L’anesthésie générale est très courante et signifie que l’enfant sera totalement endormi et recevra des médicaments anti douleur. L’induction de cette forme d’anesthésie consiste à injecter des médicaments dans une veine ou bien en ce que l’enfant respire des vapeurs anesthésiques à l’aide d’un masque. L’anesthésie est entretenue de cette manière le temps nécessaire à l’intervention.

L’anesthésie régionale

L’anesthésie régionale signifie qu’un anesthésiant local est injecté dans une région riche en nerfs. Cela résulte en un blocage des nerfs de cette région. Cette procédure est pratiquement toujours effectuée quand l’enfant est déjà endormi. Cette forme d’anesthésie s’emploie chez les enfants comme un complément à l’anesthésie générale.

L’anesthésie locale

L’anesthésie locale signifie qu’un médicament est appliqué ou injecté sous la peau. Ceci empêche les nerfs de transmettre la sensation de douleur . Une forme d’anesthésie locale est la crème EMLA que l’on appliquera avant d’introduire une canule pour injecter les médicaments dans le sang. L’anesthésie locale s’emploie aussi comme complément à l’anesthésie générale pour calmer la douleur pendant et après l’intervention.

//Search

twitter icon

Astrid Lindgren Children´s Hospital | Karolinska University Hospital 171 76 Stockholm


© Karolinska University Hospital

mail
Logotype